• Divers
  • Communiqué

L’Association des municipalités de banlieue (AMB), qui représente les villes liées de l’agglomération de Montréal, dénonce les augmentations abusives du cadre financier 2023 déposé mardi soir par l’Administration municipale de Montréal et demande un ajustement équitable immédiat de la répartition des quotes-parts.

Selon M. Beny Masella, président de l'AMB et maire de Montréal-Ouest, « l'effort demandé aux citoyens des villes liées surpasse de façon éhontée celle des autres citoyens de l’île de Montréal. Alors qu’ils paient déjà beaucoup plus que ceux de la ville de Montréal, les villes liées reçoivent moins de services. À titre d’exemple, il y a beaucoup moins de présence policière et une offre très minimale et insuffisante de transport collectif pour les citoyens des villes liées par rapport à leurs voisins vivant à Montréal. L’Administration municipale de Montréal semble considérer qu’il y a deux classes de citoyens sur l’île de Montréal. C’est socialement et moralement inacceptable ».

Pour en savoir davantage, veuillez lire le communiqué de presse.