• Conseil municipal
  • Voirie et entretien
  • Communiqué

Mont-Royal, le 24 octobre 2019 – Dans le contexte d’une attention gouvernementale et médiatique accrue au Québec ces derniers jours concernant la présence potentielle de plomb dans l’eau potable, son dépistage et ses normes de concentration maximale admissible, la Ville de Mont-Royal tient à préciser que son réseau d’aqueduc s’avère sécuritaire.

Des tests hebdomadaires menés dans le réseau local fournissent déjà l’occasion d’un suivi en continu de divers paramètres en matière d’eau potable, notamment quant à sa teneur en chlore. Par ailleurs, une fois l’an, une analyse davantage approfondie et spécifique au plomb et au cuivre s’ajoute à ces résultats, validant la qualité de l’eau à Mont-Royal et sa concentration en plomb hors de tout doute, sans jamais qu’un problème n’ait été soulevé.

Après l’avoir abaissé de 50 à 10 microgrammes/litre en 2001, le gouvernement provincial entend aujourd’hui réduire de nouveau la norme de concentration maximale de plomb dans l’eau potable, cette fois-ci à 5 microgrammes/litre, toujours selon les plus récentes recommandations de Santé Canada.

L’eau de Mont-Royal continue de se qualifier au regard de ce standard plus serré. En date du 15 octobre 2019, la campagne annuelle d’échantillonnage plomb-cuivre rapportait un taux de concentration en plomb de l’ordre de 0,3 microgramme/litre à Mont-Royal, soit une concentration réputée non significative.

Si le réseau d’aqueduc monterois ne contient à la base aucune conduite publique en plomb, il aurait pu en aller autrement des tuyaux privés de raccordement résidentiel au réseau, plus particulièrement dans le cas des constructions préalables à 1970. Or, dès 2006 Mont-Royal procédait à un vaste dépistage d’entrées de service en plomb dans les résidences privées. À l’époque, la Ville n’avait décelé aucune résidence affectée.

Ailleurs sur l’île de Montréal, la présence de tuyaux de raccordement en plomb touche entre autres des maisons de type « après-guerre », datant des années 1940 et 1950, un type de construction qui n’existe pas à Mont-Royal.

Les résidents désireux de faire vérifier leur entrée de service d’eau potable doivent s’adresser à un plombier. Ceux qui souhaitent faire analyser la qualité de leur eau doivent se tourner vers un laboratoire privé.

Division Génie

Réceptionniste

40, avenue Roosevelt

Mont-Royal H3R 1Z4