Le Réseau express métropolitain (REM), un ambitieux projet de train électrique devant relier diverses zones du Grand Montréal, dont l’Aéroport Pierre-Elliot-Trudeau, fera 67 km, comptera 27 stations et se reliera au réseau du métro de Montréal. Il demande notamment d'importants ajustements au tunnel sous le mont Royal.

Le court tronçon de 1,8 km de voies ferrées à aire ouverte qui traverse la Ville de Mont-Royal est l’un des plus habités du réseau et représente un accès privilégié au REM. Les trois antennes desservant Deux-Montagnes, l’Ouest de l’île et l’aéroport, en plus du raccordement du train de l’Est, y convergeront vers le centre-ville de Montréal. Plus de 550 passages de navette sont prévus au quotidien, aux deux minutes en période de pointe et aux cinq minutes le reste du temps, 20 heures par jour, sept jours par semaine.

La construction du REM n'est pas un projet de la Ville. Sa gestion relève plutôt de la Caisse de dépôt et placement, par le biais de sa filiale CDPQ Infra. Depuis 2017, le conseil municipal de Mont-Royal a fait valoir les intérêts des résidents dans ce dossier. L'un des principaux gains obtenus concerne l'aménagement d'une nouvelle place publique entre les deux ponts du centre-ville de Mont-Royal, au-dessus des rails, lorsque le pont Cornwall, qui appartient au REM, sera reconstruit.

Les travaux de démolition et reconstruction du pont Cornwall débutaient en mai 2020. Ils se termineront au printemps de 2021. Le tunnel sous le mont Royal devrait rouvrir en 2022.

Renseignez-vous sur les travaux en cours et le REM en général : rem.info.

Pour connaître vos options de déplacement pendant les travaux : mobilitemontreal.gouv.qc.ca.