• Sports et loisirs
  • Voirie et entretien
  • Communiqué
Sur la photo : Christian Vermette, Directeur général de BIXI Montréal, Philippe Roy, maire de Mont-Royal et Ava Couch, Directrice générale.

 

La Ville de Mont-Royal est heureuse d’annoncer l’arrivée du service de vélo libre-service BIXI sur son territoire. Cette année, la Ville se dote de 2 stations pour un total de 42 points d’ancrage et 20 vélos. Ce déploiement se poursuivra en 2020 avec l’ajout de stations supplémentaires. 

Déjà dans son plan d’urbanisme adopté en 2017, Mont-Royal souhaitait bonifier son réseau cyclable et l’arrimer à celui de Montréal afin d’améliorer les parcours actifs vers les pôles commerciaux. « On veut encourager le transport actif qui a assurément une incidence positive sur la santé des Monteroises et des Monterois et sur notre environnement en entraînant la diminution de l'utilisation des voitures », se réjouit Philippe Roy, maire de Mont-Royal.

« À l’ère de l’optimisation du réseau BIXI, le lien entre la Ville de Mont-Royal et notre mode de transport actif est plus que naturel. Nous sommes fiers de cette collaboration, car promouvoir de saines habitudes de vie fait partie de notre quotidien. J’espère que les citoyens profiteront de l’arrivée de BIXI pour découvrir ce mode de transport pratique, écologique et le plus économique en ville » ajoute Christian Vermette, Directeur général de BIXI Montréal.

Afin d’efficacement prolonger le réseau existant, les deux emplacements suivants ont été retenus pour l’installation des nouvelles stations BIXI, à même le domaine public :

•           Sur le boulevard Graham, non loin de l’intersection Jean-Talon;
•           Devant le bâtiment de Sajo, situé au 1320, boulevard Graham.

Rappelons que le système BIXI est de type modulaire, sans fil et à énergie solaire.

En 2019, on retrouve des bornes dans 16 arrondissements de Montréal de même que dans les villes de Longueuil et Westmount avec plus de 600 stations, 7 250 vélos et 14 500 points d’ancrage. Son expansion en 2019 inclut maintenant la Ville de Mont-Royal qui, déjà en 2018, comptait parmi ses citoyens 112 membres actifs annuels.