• Divers
  • Communiqué

Mont-Royal, le 9 juillet 2008 – Au cours de l’été 2007, sur l’île de Montréal, il y a eu 13 journées au cours desquelles il a fait plus de 30°C, dont 5 jours d’avertissement de chaleur accablante.

D’une part, il y a chaleur « accablante » lorsque la température de l’air est égale ou supérieure à 30°C et que l’indice Humidex (température et taux d’humidité combinés) est égal ou supérieur à 40°C.

D’autre part, il y a chaleur « extrême » lorsque :

  • la température maximale est égale ou supérieure à 33°C de jour et ce, durant 3 jours consécutifs et que la température minimale de nuit est égale ou supérieure à 20 °C;
  • la température est égale ou supérieure à 25°C durant deux nuits consécutives.

Au cours des prochaines semaines estivales, il est fort probable que nous connaissions à nouveau de telles journées de chaleur. Il faut se rappeler que l’exposition à une chaleur excessive peut causer divers effets de gravité variable sur la santé : déshydratation, étourdissements, malaises, crampes, difficultés à respirer, pertes de connaissance, fatigue ou épuisement, douleurs à la poitrine, enflure des jambes ou coups de chaleur.

C’est pourquoi la Ville de Mont-Royal tient à vous rappeler les trois principales mesures de prévention que préconise la Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal permettant de réduire les risques de problèmes de santé pouvant survenir en période de chaleur accablante ou extrême.

Ainsi, il est fortement recommandé de :

  • Rechercher des endroits frais : à l’ombre ou préférablement là où l’air est climatisé : centres commerciaux, bibliothèques, cinémas, etc.;
  • Boire de l’eau sans attendre d’avoir soif (à moins de contre-indication médicale);
  • Réduire ses activités ou efforts physiques.

Les personnes âgées de même que les personnes atteintes de maladies chroniques comme le diabète ou les maladies cardiovasculaires, respiratoires, rénales et neurologiques doivent être particulièrement vigilantes, car une période de chaleur accablante peut aggraver leur état de santé. Les enfants de quatre ans et moins sont également à surveiller de près, car ils ne peuvent prendre seuls les précautions élémentaires pour se protéger de la chaleur.

En présence de symptômes, il est recommandé de communiquer avec Info-Santé en composant le 8-1-1 ou avec un médecin. En cas d’urgence, ne pas hésiter à faire appel au 9-1-1.

Dans l’éventualité où une période de chaleur extrême devait se prolonger durant plus de trois jours, l’agglomération de Montréal procéderait à la mise en place de son Plan particulier d’intervention - Chaleur accablante ou chaleur extrême, qui prévoit l’instauration, au besoin, de mesures conséquentes permettant d’assurer le bien-être et la sécurité des citoyens, comme l’ouverture de haltes climatisées à l’intention des personnes les plus vulnérables.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site Internet de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal à l’adresse suivante : www.santepub-mtl.qc.ca