• Divers
  • Communiqué

Mont-Royal, le 6 novembre 2018 – La Ville de Mont-Royal procédera au cours des prochains mois à un haubanage sécuritaire et à l’élagage préventif de plus de 700 arbres sur le domaine public. Ces interventions ciblées et rendues nécessaires par l’âge avancé d’un très grand nombre d’arbres de la cité-jardin permettront de sauver et de prolonger la vie de ces 700 arbres pour une durée d’au moins 5 ans, ce qui réjouira certainement les Monteroises et Monterois qui démontrent quotidiennement un attachement à leurs arbres.

Ces mesures de préservation des arbres font suite à une étude sur la santé de la forêt urbaine commandée par la Ville à des experts membres de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec. L’évaluation met également en lumière la précarité de certains arbres dépérissants situés sur le domaine public; ceux-ci ne pouvant plus être sécurisés et présentant un risque de chute et de dangers pour les passants ou pour les biens matériels situés autour devront faire l’objet d’un abattage urgent.

Malgré la priorisation de la conservation de la forêt urbaine, la division des Travaux publics, responsable des arbres municipaux en emprise de rue, devra donc se résigner à faire abattre environ 135 arbres présentant des risques pour la sécurité dès cet automne pour les remplacer l’an prochain. Les arbres qui feront l’objet de coupes de sécurité au cours des prochaines semaines sont notamment situés en bordure de Cornwall, Surrey et Thornton dans le secteur est, et de Graham, Glengarry et Berwick dans l’ouest.

Ces coupes non programmées, mais prévisibles étant donné l’état avancé de notre forêt urbaine, s’ajouteront à la liste de plus de 200 arbres fragilisés dont le remplacement était planifié à la suite des inspections réalisées au printemps dernier.

La plantation dès l’an prochain de nouvelles essences favorisant une biodiversité élevée,  contribuera à diminuer les risques reliés à une infestation d’une espèce exotique envahissante, comme cela s’est produit récemment pour l’agrile du frêne ou la maladie hollandaise de l’orme. Rappelons que la forêt urbaine de Mont-Royal sur le domaine public compte plus de 10 000 arbres et que celle-ci est composée à près de 60 % d’érables.

En respect de la Politique de l’arbre, la Ville s’est engagée à consacrer toutes les ressources nécessaires au cours des prochains mois et des prochaines années pour préserver et repeupler le manteau forestier qui contribue tant à la qualité de vie et à la fierté des Monteroises et Monterois.

Catherine Morel

Agente technique en arboriculture et horticulture

180, chemin Clyde

Mont-Royal H3P 3J9