• Conseil municipal
  • Communiqué

Mont-Royal, le 17 mars 2021 – C’est hier soir, le 16 mars, que la Ville de Mont-Royal présentait en ligne et en direct les résultats de sa démarche de consultation publique sur la vision d’avenir destinée au secteur Rockland, un important point d’entrée du territoire. Après avoir rappelé la raison d’être et les objectifs du programme particulier d’urbanisme soumis aux commentaires des résidents dans sa version initiale, le maire Philippe Roy a enchaîné avec les questionnements et préoccupations acheminés par les Monterois au greffier de la Ville pendant une consultation qui s’est étendue d’octobre à janvier. La soirée de rétroaction peut désormais être visionnée sur YouTube.

« Une première étape en webdiffusion, en novembre, avait déjà donné le ton aux impressions et commentaires que nous allions recevoir, » explique le maire, Philippe Roy. « Cependant, c’est vraiment avec le dépôt de mémoires à l’intention de notre greffier cet hiver que la consultation a revêtu une certaine profondeur. Nous pouvons tirer un matériel substantiel de ce que les résidents nous ont fait parvenir. Certains y ont visiblement investi beaucoup de temps et leurs avis sont parfois très judicieux. »

Les quelque 166 avis et mémoires reçus par écrit totalisent 234 pages, représentent 377 commentaires distincts et sont le fruit du labeur de 150 résidents, que la Ville remercie de leur contribution au dossier. Ces écrits peuvent être consultés intégralement sur le site web de la Ville, dans sa section Grands projets, accessible dès l’accueil, via la rubrique PPU Rockland.

À l’intérieur de la vision d’aménagement globale proposée pour le secteur Rockland, certains aspects suscitent un consensus. Les participants à la consultation semblent s’accorder sur le bien-fondé d’une réflexion à grande échelle au sujet d’un voisinage en proie à la congestion routière et dont la vocation commerciale, au regard des réalités d’un marché en mouvance pour les centres commerciaux, est appelée à se redéfinir. Ils se montrent sensibles à un meilleur maillage de l’aménagement du secteur au reste de la cité-jardin. Ils se déclarent d’emblée en faveur d’un verdissement de cette portion du territoire et saisissent bien la valeur d’une réduction de ses îlots de chaleur. Pour plusieurs, la mise en place de conditions gagnantes à la création de ressources d’hébergement supplémentaires pour les aînés de Mont-Royal s’avère aussi bien reçue.

Au chapitre des préoccupations exprimées au sujet du PPU soumis en consultation, en marge des enjeux d’une circulation que l’on ne souhaite pas voir empirer, plusieurs participants ont exprimé une réserve quant à la densité d’occupation future du secteur Rockland, à la hauteur des bâtiments qui pourraient remplacer un jour le centre commercial, ainsi qu’à la pression que pourrait exercer sur les services municipaux et le réseau scolaire un nouvel afflux de résidents. Rappelons que le secteur Rockland, bien qu’il conservera une vocation commerciale, est pressenti pour favoriser une mixité des usages, y compris en termes d’occupation résidentielle.

« Nous prenons note de toutes les préoccupations formulées, » explique le maire. « Sur certains points, il nous appartiendra de démontrer la valeur et la pertinence des propositions mises de l’avant dans le PPU. Personne ne souhaite compromettre pour les résidents actuels un accès à des services de qualité dont ils bénéficient déjà. Sur d’autres, comme les enjeux de circulation soulevés et l’orientation à donner aux nouvelles constructions dans le secteur, les participants à la consultation nourrissent notre réflexion. »

En matière de circulation, notamment, la Ville déclare désirer obtenir et diffuser un portrait plus précis de la situation. Elle requiert des analyses davantage poussées et des simulations de circulation plus complexes. Pendant la soirée de rétroaction, le maire Roy assurait par ailleurs que de nouvelles réflexions allaient être entreprises quant aux enjeux de densité et de hauteur des bâtiments, quoique toujours dans le contexte d’un secteur qui borde le chemin de la Côte-de-Liesse de même qu’un échangeur autoroutier. Le PPU Rockland, dans sa connexion à un réseau artériel qui dépasse celui de Mont-Royal et interpelle divers acteurs de haut niveau – le ministère des Transports, l’agglomération de Montréal – en est un qui demande par ailleurs de nombreuses autres discussions.

Le maire concluait en déclarant : « Nous travaillons tous dans la même direction : bonifier le secteur en termes d’espaces verts et de services, améliorer la circulation routière et éliminer les vastes îlots de chaleur que représentent en ce moment les stationnements bétonnés du centre commercial. Nous reviendrons vers les Monteroises et les Monterois avec une nouvelle mouture améliorée du PPU Rockland, conforme aux valeurs et attentes des résidents. »

Alain Côté

Chef de division - Affaires publiques

90, avenue Roosevelt

Mont-Royal H3R 1Z5