• Conseil municipal
  • Communiqué

Le rapport financier de 2018 de Mont-Royal, déposé ce soir en séance ordinaire du conseil, s’inscrit dans la foulée des solides résultats des années précédentes et présente à son tour un excédent, cette fois-ci de l’ordre de 9 183 518 $.

L’écart favorable dégagé en 2018 s’explique par des revenus de fonctionnement de 99,1 M$, en hausse de 7,8 M$ (soit 8,5 %) par rapport aux prévisions budgétaires, alors que les charges de fonctionnement ne se sont avérées que de 93,7 M$ avant amortissement, en baisse de 1,3 M$ (soit 1,4 %) par rapport aux mêmes prévisions.

Les revenus additionnels générés en 2018 proviennent en bonne partie de la perception de droits de mutation immobilière, de la vente de terrains dans le secteur industriel, de la taxation de nouvelles unités d’habitation ou de la hausse des valeurs d’immeubles, de même que de l’émission de permis de construction, témoignant une fois encore de l’effervescence du marché immobilier de Mont-Royal.

Les dépenses en immobilisations de 2018, qui font la part belle à l’entretien préventif et responsable des infrastructures, comprennent entre autres la réhabilitation de conduites d’égout et d’aqueduc, la réfection de rues et de trottoirs, la rénovation de bâtiments municipaux et le remplacement des réservoirs d’essence aux Travaux publics.

Au 31 décembre 2018, la dette à long terme de la Ville s’établit à 25,2 M$. Les investissements à financer en fin d’année représentent 7,6 M$ ce qui, en conjugaison avec d’autres éléments, porte l'endettement total net à long terme à 26,1 M$. Ce montant ne représente dorénavant que 0,38 % de la richesse foncière uniformisée.

Quant à l’excédent accumulé, aux réserves financières et aux fonds réservés, ils totalisent désormais 35,5 M$, comparativement à 31,4 M$ en 2017, contribuant toujours davantage à la robustesse financière de la Ville, qui amorce en 2019 la construction du nouveau centre sportif et communautaire tant attendu.

Les états financiers de la Ville de Mont-Royal sont disponibles pour consultation à l’hôtel de ville ou sur le web.