• Conseil municipal
  • Communiqué

Mont-Royal, 17 avril 2012 – Déposés le 16 avril dernier en séance ordinaire, les plus récents états financiers de la Ville de Mont-Royal témoignent plus que jamais de la saine gestion des finances publiques par le conseil municipal. Pour l’année 2011, le surplus dégagé est de l’ordre de 5,1 millions de dollars.

Réalisé à l’approche des célébrations du centenaire de la municipalité, le surplus de la Ville de Mont-Royal est attribuable à de nombreux facteurs. Il provient ainsi en grande partie de revenus additionnels en termes de droits de mutation immobilière, d’intérêts perçus et de redevances reçues du gouvernement provincial pour l’élimination des matières résiduelles et la collecte sélective. Les dépenses de fonctionnement de la municipalité se sont également avérées moindres que prévues, notamment en ce qui a trait au déneigement, à l’approvisionnement en eau, à l’électricité, aux diverses collectes et aux services professionnels externes.

Les états financiers révèlent aussi que la dette à long terme au 31 décembre 2011 s’établit à 24 729 000 $. Les investissements à financer en fin d’année s’élèvent à 4 378 332 $ ce qui, en conjugaison avec d’autres éléments, porte l'endettement total net à long terme à 28 041 785 $. Cet endettement représente 0,55 % de la richesse foncière uniformisée actuelle, soit le même pourcentage que l’année dernière. Comme toujours, il s’agit d’un niveau d’endettement pouvant être qualifié au bas mot de prudent.

L’excellente qualité de vie qui pour laquelle la Ville de Mont-Royal est réputée nécessite des soins constants et malgré l’envergure des surplus dégagés, en 2011 l’administration municipale a investi 6 526 333 $ dans ses infrastructures. D’imposants travaux poursuivis sur le chemin Rockland, le remplacement de lampadaires et la réhabilitation de conduites d’égout et d’aqueduc sont parmi les projets réalisés l’an dernier.

Les états financiers de la Ville de Mont-Royal sont disponibles pour consultation à l’hôtel de ville ou en ligne, dans notre section Trésorerie.