• Conseil municipal
  • Communiqué

Mont-Royal, 15 juin 2020 – Le rapport financier de 2019 de Mont-Royal, déposé le lundi 15 juin en séance ordinaire du conseil, marche dans les mêmes traces que ceux des années passées : il présente à son tour un excédent, cette fois-ci de l’ordre de 11 275 892 $. En ce sens, il valide une fois de plus les pratiques de gestion de la Ville et témoigne de conditions gagnantes.

L’écart favorable dégagé en 2019 s’explique par des revenus de fonctionnement de 102,5 M$, en hausse de 6,1 M$ (soit 6,3 %) par rapport aux prévisions budgétaires, alors que les charges de fonctionnement ne se sont avérées que de 92,8 M$ avant amortissement, en baisse de 4,7 M$ (soit 4,8 %) par rapport aux mêmes prévisions.

Les revenus additionnels générés en 2019 proviennent en bonne partie de l’émission de permis de construction dans les secteurs commerciaux et industriel, de la perception de droits de mutation immobilière et de la vente d’une partie du chemin Royden, dans le secteur industriel, dans le contexte du projet Royalmount.

Les dépenses en immobilisations de 2019 continuent d’illustrer le soin exemplaire que réserve Mont-Royal à ses infrastructures. Elles comprennent notamment la réfection de rues et de trottoirs et la réhabilitation de conduites d’égout et d’aqueduc, mais aussi divers investissements dans les parcs et autres espaces verts du territoire. En 2019, les dépenses en immobilisations incluaient par ailleurs l’installation de deux premières stations BIXI et l’achat de bornes de recharge électrique, des gestes significatifs en matière de protection environnementale et de transport alternatif.

Au 31 décembre 2019, la dette à long terme de la Ville s’établit à 32,7 M$. Les investissements à financer en fin d’année représentent 4,7 M$ ce qui, en conjugaison avec d’autres éléments de 7,1 M$, porte l'endettement total net à long terme à 30,3 M$. Ce montant ne représente que 0,43 % de la richesse foncière uniformisée.

Quant à l’excédent accumulé, aux réserves financières et aux fonds réservés, ils totalisent désormais 39,2 M$, comparativement à 35,5 M$ en 2018, contribuant toujours davantage à la solidité financière de la Ville, qui poursuit en 2020 la réalisation de son nouveau centre sportif et communautaire.

« Nous pouvons conclure une fois de plus que les résultats financiers exceptionnels de la Ville nous permettent de garder le cap, d’investir dans nos projets d’infrastructures et de bénéficier d’une marge de manœuvre. Cette latitude financière nous aidera notamment à atténuer les impacts financiers défavorables de la pandémie, qui se révéleront plus manifestement dans les prochains mois. Nous ne pouvons qu’entrevoir l’avenir de notre Ville positivement », précise le maire Philippe Roy.

Les faits saillants des états financiers de la Ville de Mont-Royal sont disponibles pour consultation sur le web. Le rapport complet pourra être consulté à l’hôtel de ville lorsque les bâtiments municipaux rouvriront au public, au terme de la pandémie.

Nathalie Rhéaume

Trésorière et directrice des ressources matérielles

90, avenue Roosevelt

Mont-Royal H3R 1Z5