• Conseil municipal
  • Communiqué

Mont-Royal, le 12 décembre 2018 – Malgré une hausse considérable de la quote-part à verser à l’agglomération de Montréal de 5,4 % en 2019, la hausse des taxes foncières pour une résidence unifamiliale moyenne dans notre cité-jardin ne sera quant à elle que de l’ordre de 1,76 %. Forte de ses décisions passées et d’une rigueur financière dont elle ne cesse de faire preuve, Mont-Royal entend puiser dans ses surplus accumulés pour pouvoir présenter un budget responsable à ses citoyens.

En 2019, le budget de Mont-Royal franchit pour une première fois le cap des 100 M$ : à 101,4 M$, il accuse une hausse de 6,81 % par rapport au budget de 2018. Le programme triennal d’immobilisations (PTI) pour 2019-2020-2021 totalise quant à lui près de 62 M$, un montant presque identique à celui de l’exercice précédent. Il faut savoir que l’année 2019 en sera une de grands projets, avec à sa proue la construction d’un complexe sportif et communautaire fort attendu qui remplacera, dès 2020, l’actuel centre des loisirs pour en multiplier la superficie et les possibilités. Il s’agira du premier bâtiment municipal entièrement neuf à être construit depuis les années 1960.

« Nous touchons enfin au but : le complexe sportif et communautaire tant attendu par nos résidents prendra enfin forme cette année. L’année 2019 verra par ailleurs la Ville redoubler d’efforts dans la préservation de sa forêt urbaine, dont elle souhaite développer la résilience, et pour une première fois Mont-Royal accueillera sur son territoire des stations de vélos Bixi. La pression exercée par une augmentation constante et substantielle de la quote-part à verser à l’agglomération persiste, mais les saines pratiques financières que nous favorisons continuent de bien nous servir. Elles permettent de dissiper toute atteinte à l’excellence des services que nous offrons à la population » s’est réjoui le maire Philippe Roy lors de la présentation du budget de 2019.

Dans le but d’accroître l’offre en transports actifs et collectifs, deux premières stations Bixi feront leur apparition à Mont-Royal en 2019. Poursuivant sur une lancée débutée en 2018, qui avait permis l’augmentation des effectifs de patrouille de la Sécurité publique, le nouveau budget prévoit par ailleurs en 2019 l’entrée en service d’un répartiteur supplémentaire, de 16 h à minuit, sept jours par semaine. La forêt urbaine retient aussi l’attention de l’Administration Roy : alors que les nombreux érables de Norvège qui parsèment la municipalité atteignent simultanément la fin de leur durée de vie après avoir tous été plantés vers la même époque, de nombreuses coupes sur le domaine public et plantations de remplacement sont prévues pour l’année à venir, variant cette fois-ci les espèces.

En marge de ces initiatives particulières, la Ville poursuivra en 2019 dans la même veine que les années précédentes, investissant nécessairement dans ses infrastructures, dans son développement commercial et industriel, dans l’art public et dans ses espaces verts, entre autres ceux de son secteur Bates-Ekers qui attend un premier parc. La Ville tient compte également de la représentation des intérêts de ses résidents dans des dossiers de grande envergure impliquant des partenaires externes, comme ceux du Réseau express métropolitain et du projet Royalmount.

« Cette année encore, nous déposons un budget responsable et réfléchi, dans lequel tout est mis en œuvre afin de protéger les intérêts des Monterois et de favoriser leur qualité de vie » a conclu Philippe Roy.

Alain Côté

Chef de division - Affaires publiques

90, avenue Roosevelt

Mont-Royal H3R 1Z5