• Conseil municipal
  • Chronique du maire

J’ai eu le plaisir de rencontrer, la semaine dernière, les douze élèves du primaire qui composeront le premier conseil muniscolaire de Mont-Royal. Laissez-moi vous confier que ce sont douze jeunes bien dégourdis que nous avons reçus à l’hôtel de ville, ce soir-là, afin d’officialiser par assermentation leur statut de conseiller junior.

Ils et elles ont d’abord dû remporter des élections dans leurs écoles respectives – Académie Saint-Clément, Carlyle, Dunrae Gardens – et l’ont fait en mettant de l’avant un projet de leur cru qui pourrait profiter à la communauté. Ils se sont ensuite présentés à l’hôtel de ville pour prêter serment, une étape qu’ils ont tous franchi haut la main, littéralement et avec tout le sérieux attendu lors d’une activité protocolaire. Ils se réuniront de nouveau le 6 décembre prochain afin de choisir, parmi leurs douze projets, celui qu’ils retiendront pour une mise en commun de leurs forces.

Ces jeunes ne sont qu’en sixième année et, savez-vous, ils impressionnent!

J’avais envie de rendre accessible à un jeune public les grandes questions de la démocratie municipale. Le conseil muniscolaire est né de cette idée. Il s’agit d’une introduction, que je superviserai, aux concepts de participation citoyenne, d’implication politique et de représentation. On peut parler, en somme, d’un apprentissage par la pratique et d’une transmission de valeurs civiques que je juge importantes, à une époque où l’on reproche trop facilement aux jeunes leur manque d’intérêt en la matière. Croyez-moi, les douze élèves que j’ai rencontrés la semaine dernière sont tout sauf désintéressés.

La politique municipale est mise à mal, cette année. À deux pas de chez nous, les allégations de corruption se multiplient, les témoignages explosent, le doute s’installe. L’opinion publique en souffre. On en vient parfois à oublier, temporairement, que la politique n’est pas tissée que d’histoires d’horreur. Pourtant, loin s’en faut!

J’ai devant moi douze élèves du primaire qui entament leur mandat de conseiller muniscolaire sur des bases solides et croient en un monde meilleur. J’ai devant moi douze futurs leaders! Et je nous promets, tout l’hiver, de merveilleuses rencontres à la découverte de la démocratie. À suivre!

Venez assister au Grand spectacle du centenaire

En cette année du centenaire, tout a été mis en place pour célébrer, pour se souvenir et pour maintenir notre communauté sur sa formidable lancée. 

Nos festivités, qui se poursuivent, constituent un succès depuis longtemps déjà. Au fil des mois, tout comme un grand nombre d’entre vous, je me suis sucré la dent à l’érablière urbaine, j’ai patiné sur le sentier de glace du Parc Connaught, puis dansé sur des airs jazzés au bal du centenaire, assisté à un tournoi endiablé de hockey sur rue, joué au golf cet été, admiré de jolies voitures d’antan cet automne et évidemment, cette liste est loin d’être complète. En gros, je me suis bien amusé et à vous entendre m’en parler, je suis loin d’être le seul.

De beaux moments sont encore à venir. Je pense notamment au Grand spectacle du centenaire, le 4 décembre prochain. Celui-ci réunira plusieurs chanteurs et musiciens sous la direction de L’Arsenal à musique, une compagnie musicale de chez nous qui connaît un succès international de longue date.

À l’occasion de ce spectacle de calibre professionnel, nous aurons l’honneur et l’immense plaisir de recevoir Cœur de pirate, dont la réputation n’est plus à faire. Du temps où on ne l’appelait encore que Béatrice, bien avant une carrière qui fait maintenant envie des deux côtés de l’Atlantique, c’est dans nos rues que Cœur de pirate a grandi. Qu’elle soit des nôtres pour couronner nos célébrations du centenaire, à l’occasion d’un spectacle où se hisseront sur scène de nombreux Monterois de talent, est une excellente nouvelle. Ce spectacle, à l’auditorium de l'École secondaire Mont-Royal, promet d’être mémorable.

Je vous invite à vous procurer dès maintenant vos billets, lesquels ne seront vendus qu’à l’avance et risquent de s’envoler assez rapidement. Vous les trouverez aux comptoirs de l’hôtel de ville, du centre récréatif et de la Sécurité publique, au coût bien raisonnable de 10 $, ou sur le réseau Admission, au 855-790-1245 et sur le site Internet www.admission.com, pour 16,20 $, incluant frais & envoi postal.

C’est ensuite le 21 décembre que nous nous reverrons, date capitale dans l’histoire de notre municipalité, alors que Mont-Royal fêtera à l’hôtel de ville le 100ième anniversaire de sa fondation et que sera rouverte, sous vos yeux, la capsule temporelle enterrée au parc de la Paix par le maire Dawson et son équipe en 1962. C’est un rendez-vous.