• Conseil municipal
  • Chronique du maire

Depuis près de deux semaines maintenant, la Ville déploie une série de mesures exceptionnelles. Elle a fermé tous ses bâtiments et allégé au maximum ses services, ne conservant à peu de choses près que ceux considérés comme essentiels. Nous avons renvoyé chez eux la très grande majorité de nos employés, afin qu’ils observent eux aussi la consigne d’isolation; la plupart fonctionnent en télétravail. C’est du jamais vu pour nous.

Dans la même veine, le conseil municipal tenait ce lundi une première séance à huis-clos. Si les séances ordinaires sans public présent ne sont pas légion dans l’histoire de la Ville, une séance en webdiffusion était assurément une première : il nous importait de préserver la transparence de notre démocratie municipale. Ça s’est bien passé et j’espère que vous serez nombreux à nous suivre en ligne, tout le temps que cette mesure s’avérera nécessaire.

Les annonces du gouvernement provincial se succèdent à un rythme rapide. En ce moment, le nerf de la guerre réside dans le respect des mesures d’isolation volontaire et de distanciation sociale. Nous avons eu ces derniers jours à rappeler que les aires de jeu dans nos divers parcs ne sont pas de bons endroits à fréquenter en ce moment. Ultimement, nous les avons entourées de ruban policier et leur utilisation est désormais formellement interdite. Les familles monteroises s’adaptent plutôt bien aux directives en vigueur mais il importe de le rappeler : la distanciation sociale ne s’adresse pas qu’aux adultes, il faut aussi prévenir les attroupements d’enfants.

En conseil, lundi soir, nous annoncions l’entrée en vigueur de deux nouvelles mesures afin d’alléger le fardeau fiscal des résidents et entreprises de Mont-Royal pendant les efforts collectifs de lutte à la pandémie. Nous sommes bien conscients qu’en période d’incertitude, alors que tout est mis en œuvre dans chaque foyer et chaque milieu de travail pour faire échec à la propagation du coronavirus, les arrêts forcés sont synonymes pour plusieurs de pertes de revenus.

Ainsi, nous avons pris la décision de repousser le second versement des taxes foncières de Mont-Royal au 25 juin 2020, au lieu du 26 mai. Les chèques postdatés que nous avons en main ne seront pas encaissés avant cette nouvelle échéance.

Nous annoncions aussi la suspension de l’application des taux d’intérêt sur les montants en souffrance, y compris les arrérages de taxes, jusqu’à la même date. Jusqu’au 25 juin, le taux d’intérêt calculé de jour en jour par la Ville sur toutes les créances exigibles pour l’année courante et impayés jusqu’à maintenant s'établira ainsi à 0 %.

Nous espérons que ces deux mesures contribueront à soulager un peu la pression pendant ce passage à vide, qui demeure bien temporaire.

Jusqu’à la réouverture de nos bâtiments municipaux, les communications par courriel ou par téléphone (514 734-2900) sont les seules possibles avec la Ville. Mais beaucoup de renseignements circulent à l’accueil de notre site web, n’hésitez à y recourir : www.ville.mont-royal.qc.ca.

Pour des questions pointues sur le coronavirus, tournez-vous vers la bonne personne: consultez un expert auprès d'Info-Santé (514 644-4545).

Philippe Roy

Maire

90, avenue Roosevelt

Mont-Royal H3R 1Z5