• Conseil municipal
  • Chronique du maire

L’opinion publique se voit secouée par la colère, depuis les deux dernières semaines, à la suite du décès choquant et inacceptable de George Floyd, à Minneapolis. Ce qui tient désormais du meurtre soulève les passions non seulement aux États-Unis mais partout ailleurs, aux quatre coins du monde, y compris ici même, dans la région de Montréal. Mort dans des circonstances inhumaines, le cas de George Floyd est malheureusement loin d’être unique : c’est plutôt l’exemple le plus récent des dérives engendrées par la discrimination, voire le racisme systémique. De ces exemples, l’Histoire n’en a connus que trop.

Il va sans dire que le conseil municipal de Mont-Royal – d’ailleurs, la Ville en son entier – oppose une tolérance zéro à tout acte de discrimination, notamment en matière de racisme. Au contraire, nous célébrons chaque avancée en faveur des libertés civiles et chaque gain au profit de populations marginalisées ou injustement traitées. Une saine diversité constitue une richesse, non une menace; parmi nos nombreux idéaux brille entre autres celui de l’égalité.

L’ancien président américain Barack Obama tenait des propos pleins d’espoir, ces derniers jours, et jetait une lumière inspirante au milieu des débats qui font rage. Dans un contexte de manifestations parfois violentes, il incitait plutôt à la collaboration et à une conversation qui implique toutes les parties. Je souscris d’emblée à ces vues et, plus que jamais, un leadership rassembleur est nécessaire pour mener à bon port un tel choix de société. Certains diront que c’est la voie de l’avenir, je dirais plutôt que c’est la voie du présent.

Nous avons la chance, à Mont-Royal, de voir la municipalité évoluer avec les époques et cultiver une belle diversité. Notre communauté de Monteroises et de Monterois est constituée d’une  panoplie de groupes de toutes origines. Anglais, Libanais, Vietnamiens, Français, Juifs, Chinois et tant d’autres : Mont-Royal constitue un bel exemple de ce que peut être le vivre-ensemble. D’ailleurs, la composition de votre conseil municipal le reflète assez bien et j’en suis très fier.

Mais comme nous ne sommes jamais à l’abri d’une dérive et qu’il ne faut en aucun cas baisser la garde, je profite de l’occasion pour réitérer qu’à Ville de Mont-Royal, la discrimination sous toutes ses formes, qu’elle soit raciale ou autre, n’est tout simplement pas acceptée. Je vous encourage à en profiter également pour en discuter, vous aussi, en famille de même qu’entre amis et voisins.

Philippe Roy

Maire

90, avenue Roosevelt

Mont-Royal H3R 1Z5