• Conseil municipal
  • Sports et loisirs
  • Communiqué
  • Nouveau Centre

Mont-Royal, le 29 novembre 2016 – Au terme d’une démarche de consultation échelonnée sur un peu plus d’un mois, le maire Philippe Roy et les conseillers municipaux recevaient hier soir les Monterois pour une assemblée publique à micro ouvert. Plus de 150 résidents se sont présentés à l’hôtel de ville pour discuter du projet potentiel de complexe sportif, en réponse à l’invitation qui leur avait été lancée.

Il ressort des questions et des commentaires formulés par les résidents qu’un éventuel complexe doté d’une piscine intérieure et de nombreuses salles spécialisées ou multifonctionnelles recevrait un accueil favorable et même plutôt enthousiaste de la population. Les familles de Mont-Royal en particulier y voient beaucoup d’avantages quant à leurs déplacements et leur accès à des installations modernes et plus spacieuses, une position qui rejoint par ailleurs celle de nombreux aînés. En revanche, un soin particulier devra être accordé à l’impact d’un tel projet sur le compte de taxes foncières des résidents, question de ménager le portefeuille des Monterois.

Cohérence dans les résultats obtenus

Les avis partagés hier en assemblée publique correspondent en tous points aux résultats d’un sondage CROP mené précédemment auprès de 500 ménages locaux, du 7 au 11 novembre dernier. Basé sur un échantillon probabiliste de résidents contactés de façon aléatoire, le sondage en arrivait à la conclusion que 88 % des répondants se montraient en faveur du projet à la base, pour passer à 76 % dès qu’étaient évoqués les coûts du projet, évalués à 33 M$. Par ailleurs, c’est seulement dans l’éventualité où la Ville ne pouvait obtenir aucun financement externe ou dégager de fonds supplémentaires pour appuyer les 5,5 M$ déjà mis de côté pour ce projet que l’opinion favorable du public pour le complexe sportif tombait sous la barre des 50 %.

Deux rencontres précédentes, à plus petite échelle

La Ville avait déjà rencontré à la fin d’octobre diverses associations sportives, culturelles et communautaires du territoire afin de leur présenter le projet, de mesurer leur intérêt et d’obtenir de leur part des recommandations concrètes quant aux installations envisagées. De même, le 1er novembre, la Ville réunissait en groupe restreint, sur invitation seulement, des résidents de tous horizons politiques, a priori autant favorables que défavorables au projet, afin de roder la présentation à plus grande échelle qui accueillerait hier soir l’ensemble des Monterois intéressés à se prononcer. La discussion de l’époque reflétait déjà fidèlement la dynamique observée hier soir en plénière et produisait pour ainsi dire les mêmes résultats.

Position du conseil à la lumière des résultats de la consultation

La Ville comprend bien les préoccupations exprimées quant aux impacts potentiels d’un projet d’une telle ampleur sur le compte de taxes des résidents. S’il faut toujours attendre pour l’instant la réponse à une demande de subvention logée cet automne auprès du Programme Nouveau Fonds Chantiers Canada-Québec, volet Fonds des petites collectivités, le conseil s’engage à explorer diverses options de financement alternatives dans l’éventualité d’un refus.

« Nous avons entendu s’exprimer clairement les Monterois sur ce projet, explique le maire, Philippe Roy. Avec un appui initial de 88 % à l’idée d’un complexe sportif et au regard des témoignages favorables partagés en consultation, je ne peux que me réjouir de l’enthousiasme manifesté par les résidents. Pour autant, les conseillers et moi souhaitons assurer à l’ensemble des Monterois que nous sommes également à l’écoute des soucis dont ils nous ont fait part. Nous ferons tout en notre pouvoir pour rendre possible la construction d’un tel complexe, mais les gens peuvent être certains que nous ne procéderons pas sans égard aux coûts et aux impacts sur les comptes de taxes. »

Un bref retour sur la démarche de consultation et ses conclusions devrait avoir lieu lors de la prochaine séance du conseil, le 12 décembre. Entre-temps, les résultats du sondage CROP peuvent être consultés en ligne.

Alain Côté

Chef de division - Affaires publiques

90, avenue Roosevelt

Mont-Royal H3R 1Z5