Anne-Marie Desmeules

Un recueil sans faux-semblants sur l’ambivalence du rapport d’une mère avec son jeune enfant. Entre la dépendance mutuelle et le ravissement, entre l’amour inconditionnel et l’impression de vivre une forme de parasitisme, la narratrice décrit – non sans humour – la noirceur qui s'infiltre dans la maternité.

Cote : 849.1 D463

Roman : Le tendon et l'os