texte et illustrations de Marie-Nöelle Hébert

L’art a un surprenant pouvoir de guérison, et ce roman graphique en fait une puissante démonstration.

L’illustratrice Marie-Noëlle Hébert a transformé la haine et le mépris que lui a longtemps suscités son corps en moteur de création pour ce bouleversant premier ouvrage, porté par de sublimes images conçues au crayon de plomb, qui confèrent à son récit un réalisme et une beauté à couper le souffle. De son récit personnel d’abord très sombre jaillissent ainsi une lumière et une bouffée d’espoir.

Cote : BD HEBE

Bédé : La grosse laide