• Conseil municipal
  • Communiqué

Mont-Royal, 23 avril 2018 – Le rapport financier de 2017 de Mont-Royal, déposé ce soir en séance ordinaire du conseil, confirme une fois de plus le doigté de l’administration Roy dans sa gestion des deniers publics, témoignant pour cet exercice d’un excédent de 6 658 033 $. Le document s’inscrit ainsi dans une tendance qui relève à ce stade-ci du long terme, de nombreux rapports similaires l’ayant précédé les années passées, tous conclus par un excédent appréciable.

En 2017, l’écart favorable dégagé s’explique en grande partie, non sans familiarité, par des revenus additionnels générés par les droits de mutation immobilière, la taxation de nouvelles unités d’habitation ou la modification de valeurs d’immeubles, l’émission de permis de construction, de même que par des revenus d’intérêts additionnels. Par ailleurs, les charges de fonctionnement et de financement de la Ville sont de 85,1 M$ seulement, en baisse de 5,0 M$ par rapport aux prévisions budgétaires 2017.

Contrairement aux imposants chantiers de 2016, notamment ceux de la réfection du viaduc Rockland et de la reconstruction de la passerelle Isabey-Darnley, les dépenses en immobilisations de 2017 ont surtout visé, de façon tout aussi importante mais moins spectaculaire, la réfection de rues diverses et la réhabilitation de conduites un peu partout à travers le territoire (Lucerne, Algonquin, Roosevelt, etc.). Elles comprennent également les travaux réalisés au parc Daoust, le déploiement des nouveaux panneaux signalétiques de la Ville, la création du terrain de basketball et de pickleball et l’installation de modules extérieurs d’entraînement, entre autres.

Au 31 décembre 2017, la dette à long terme de la Ville s’établit à 29,2 M$. Les investissements à financer en fin d’année s’abaissent à 7,7 M$ ce qui, en conjugaison avec d’autres éléments, porte l'endettement total net à long terme à 30,6 M$. Ce montant représente désormais 0,43 % de la richesse foncière uniformisée. Le niveau d’endettement demeure donc à la fois modeste et prudent.

Quant à l’excédent accumulé, aux réserves financières et aux fonds réservés, ils totalisent 31,4 M$, comparativement à 29,1 M$ en 2016, ce qui assure à la Ville les assises financières nécessaires pour entreprendre un projet de l’envergure de son centre sportif et communautaire.

Les états financiers de la Ville de Mont-Royal sont disponibles pour consultation à l’hôtel de ville ou sur le web.

Philippe Roy

Maire

90, avenue Roosevelt

Mont-Royal H3R 1Z5