• Conseil municipal
  • Communiqué

Mont-Royal, le 26 novembre 2018 – Afin de respecter l’intégration d’un projet harmonieux au cœur de la cité-jardin qu’est Mont-Royal, le conseil municipal rejette le concept préliminaire de la gare du Réseau express métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placements Infra (CDPQ Infra) parce que mal intégré à l’architecture et au paysage avoisinant.

« Les deux principales instances de la Ville de Mont-Royal, soit le conseil municipal et le comité consultatif d’urbanisme, ont étudié avec sérieux et rigueur la proposition déposée par la CDPQ Infra et n’ont pu donner leur aval à un projet qui ne respecte ni le cadre bâti existant, ni l’environnement », explique le maire Philippe Roy.

Étant donné l’impact considérable qu’aura la nouvelle gare sur le paysage urbain, les membres du comité consultatif d’urbanisme (CCU) ont étudié le concept de gare du REM, soumis par la CDPQ Infra, puis ont soumis leur recommandation de rejet aux membres du conseil municipal, qui l’ont entériné à l’unanimité.

Après étude de la proposition, les membres du CCU concluent que les plans sont trop schématiques. De plus, la nouvelle gare ne s’intègre ni au cadre bâti existant, ni à l’environnement. La CPDQ Infra n’a fourni de surcroît aucune information sur les élévations, les dimensions, les plans intérieurs et les finis.

Les membres du CCU considèrent par ailleurs que l’accès piéton à la gare doit s’intégrer à son milieu et non pas être séparé par des barrières de « clôtures massives comme montrées sur les plans », lit-on dans la décision du 19 novembre dernier.

Une refonte aussi importante du tissu urbain doit enfin prendre en compte le réaménagement du pont Cornwall, qui a atteint la fin de sa vie utile.

« C’est une occasion unique et historique de créer un espace intégré à la gare pour en favoriser l’accès et soutenir le succès de l’implantation du REM. Pour l’administration comme pour la population, il est important que ce nouvel édifice public reflète et mette en valeur le caractère unique du patrimoine bâti de notre cité-jardin, plutôt que de le diluer », conclut le maire Philippe Roy.

Alain Côté

Chef de division - Affaires publiques

90, avenue Roosevelt

Mont-Royal H3R 1Z5