• Conseil municipal
  • Chronique du maire

L’amorce officielle d’un mandat représente toujours un moment important, voire émotif, pour les élus : après plusieurs semaines de campagne, de porte-à-porte et de rencontres avec les citoyens, nous débordons maintenant d’énergie et d’espoir. L’élection générale du mois passé a permis bien sûr de nommer les nouveaux membres du conseil municipal. Mais les six semaines de porte-à-porte qui l’ont précédée nous ont permis également d’entendre ce que nos concitoyens avaient à dire, c’est là l’élément le plus important.

C’était l’occasion pour les élus d’écouter les préoccupations des Monteroises et des Monterois, souvent de recevoir humblement leurs compliments, de prendre bonne note de leurs suggestions, aussi. C’est ce qui nous permet aujourd’hui d’ajuster notre programme et de proposer, pour les quatre prochaines années, des objectifs et des réalisations à la hauteur des attentes des résidents, en se donnant comme défi de rejoindre le plus grand dénominateur commun.

À la lumière de la campagne de 2017, que deviennent donc nos objectifs et nos projets ?

Nous entendons lancer officiellement et rapidement la construction à Mont-Royal d’un centre sportif et communautaire. Le message reçu des électeurs ne pouvait être plus clair et après vingt-cinq ans d’attente, le moment est venu pour cette ressource collective de voir le jour.

Nous entendons poser des gestes précis et variés afin d’humaniser davantage nos espaces publics et de diversifier l’offre commerciale et l’attrait de notre centre-ville. Pendant la campagne, les résidents ont réclamé davantage de restaurants au centre-ville, davantage de lieux de rencontre, plus de commerces et, de façon générale, un centre-ville davantage orienté vers le piéton.

Nous avons déjà posé des gestes à l’encontre de la série de vols ayant frappé Mont-Royal en 2017. Nous souhaitons cependant en faire plus, nous comprenons et partageons l’intérêt des résidents pour un environnement sécuritaire et continuerons de favoriser la vie paisible et sans souci de notre cité-jardin.

Aux yeux d’une majorité, le REM est une bonne chose, promettant de rehausser l’attrait de Mont-Royal et de nous relier directement au réseau de métro, aux grandes universités et à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. Pour autant, nous avons aussi entendu l’opinion des résidents à proximité de la voie ferrée et comprenons bien leurs inquiétudes en matière de bruit. Il va de soi que nous travaillerons en étroite collaboration avec les résidents et avec la Caisse de dépôt afin de prévenir la pollution sonore.

Finalement, le projet Royalmount devrait voir le jour d’ici la fin de ce nouveau mandat. Quelques données : le projet Royalmount représente 1,5 milliards de dollars d’investissements privés et plus de 15 000 emplois. Il comprendra des hôtels et des salles de spectacle et fera, semble-t-il, une place au Cirque du Soleil. On parle donc de retombées économiques importantes à la fois pour Mont-Royal et pour Montréal. Nous nous assurerons que ce développement de grande ampleur respecte les critères de la Ville et fasse figure de succès sans précédent pour toute la région métropolitaine.

Les prochaines années s’annoncent très positives pour Mont-Royal, mais non sans défis. Les membres du conseil se joignent à moi pour réitérer notre enthousiasme quant à ces projets porteurs que vous nous avez confiés. À tous et à toutes, un grand merci!

Philippe Roy

Maire

90, avenue Roosevelt

Mont-Royal H3R 1Z5