Michel Martin

L'année 1955 marque la rencontre mémorable de deux figures majeures de la peinture abstraite de la seconde moitié du XXe siècle : Joan Mitchell et Jean-Paul Riopelle.

Ce catalogue met en lumière le dialogue artistique qui a nourri leurs pratiques respectives au cours des vingt-quatre années qu'a duré leur union et, à travers les convergences et les divergences qui se font jour entre leurs productions, ouvre à une meilleure compréhension de l'œuvre de chacun. [Éditeur]

Cote : 759.114 R585

Essai : Mitchell-Riopelle : un couple dans la démesure